Christophe Claret

Inscription à la newsletter

News

Remise officielle de la montre Loma au boxeur ukrainien Vasyl Lomachenko à Londres, à l'issue de sa victoire contre Campbell

Remise officielle de la montre Loma au boxeur ukrainien Vasyl Lomachenko à Londres, à l'issue de sa victoire contre Campbell

Vasyl Lomachenko, aussi appelé « Hi-Tech » (ou Le Picasso de la Boxe), est considéré comme le meilleur boxeur toutes catégories confondues (pound for pound) du monde. Sa vitesse, ses pivots, ses enchaînements de coups et ses esquives ont conquis tous les amateurs de boxe. En seulement 13 combats professionnels, il a déjà été champion du monde (à Chicago en 2007 et à Milan en 2009 dans la catégorie poids plumes, ainsi qu’à Bakou en 2011 dans la catégorie poids légers), champion d’Europe à Liverpool en 2008 et champion olympique à Pékin en 2008 dans la catégorie poids plumes et à Londres en 2012 dans la catégorie poids légers. Round après round, combat après combat, victoire après victoire, l’ukrainien apparait toujours de plus en plus puissant, de plus en plus confiant, de plus en plus agressif sur le ring. Il l’a prouvé au Staples Center de Los Angeles, le 12 avril dernier, lorsqu’il a vaincu Anthony Crolla par KO au 4ème round et ainsi conservé ses ceintures WBA et WBO des poids légers.
Samedi 31 août, Lomachenko a ajouté une troisième ceinture de champion des poids légers autour de sa taille lors de son combat contre l’Anglais Luke Campbell, à l’O2 Arena de Londres. Ce même jour, il s’est vu remettre la montre Loma, née de sa collaboration avec Christophe Claret.
Cette alliance entre Christophe Claret et « Loma » n’est pas le fruit du hasard. En 2013 déjà, Christophe Claret s’inspire de l’univers de la boxe et créé le modèle Kantharos, chronographe mono-poussoir à sonnerie sur timbre cathédrale avec force constante, doté d’un système de sonnerie ingénieux qui se déclenche à chaque mode (start, stop, reset). Ce même modèle dont il s’est inspiré pour réaliser la montre Loma.
Assurément dans la Loma, tout rappelle l’univers de la boxe et son champion ukrainien: en témoignent le choix des couleurs, principalement bleu et jaune telles le drapeau ukrainien, l’inscription laquée jaune « Loma » sur le bracelet en cuir bleu, les décalques des ceintures sur le fermoir ainsi que l’inscription « Round » gravée, en Super-Luminova jaune, sur le poussoir à 2h.
La Loma sera vendue en édition limitée de 20 pièces et disponible sur les marchés dès Septembre.

Ajouter un commentaire